Les CRPV rapporteurs (Bordeaux, Marseille, Strasbourg et Toulouse) ont analysé les cas d’effets indésirables à partir des données de pharmacovigilance françaises validées par l’ANSM du 27 décembre 2020 au 10 février 2022.

Liste des effets indésirables 

  • Zona
  • Troubles du rythme cardiaque
  • Thrombopénie / thrombopénie immunologique / hématomes spontanés
  • Déséquilibre diabétique dans des contextes de réactogénicité
  • Echecs vaccinaux Pancréatite aigüe
  • Syndrome d’activation des macrophages
  • Réactivation à virus Epstein-Barr
  • Méningoencéphalite zostérienne
  • Aplasie médullaire idiopathique
  • Hémophilie acquise
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Néphropathies glomérulaires
  • Troubles menstruels
  • Syndrome inflammatoire multisystémique
  • Syndrome de Parsonage-Turner (névralgie amyotrophiante)
  • Hépatites auto-immunes
  • Pseudopolyarthrite rhizomélique
  • Thrombose veineuse cérébrale
  • Troubles menstruels
  • Hypertension artérielle
  • Myocardite/Péricardite

 

  • Troubles menstruels

Les troubles menstruels déclarés après la vaccination par un vaccin à ARNm font l’objet d’une surveillance attentive. Les cas rapportés se manifestent principalement de deux manières : par des saignements anormaux (les métrorragies, ménorragies) et par des retards de règles et aménorrhées. Ces effets sont survenus aussi bien après la première injection, qu’après la deuxième injection.

Il s’agit majoritairement d’évènements de courte durée et spontanément résolutifs. A ce jour, les données disponibles ne permettent pas de déterminer le lien direct entre le vaccin et la survenue de ces troubles du cycle menstruel. Ces évènements restent sous surveillance.

 « Les données disponibles ne permettent pas de déterminer le lien direct entre le vaccin et la survenue de ces troubles du cycle menstruel  » : Ah bon ?  C’est quoi ce commentaire si vide de sens, faux cul dirait Jean-Marie Bigard.

  • Hypertension artérielle

Les données recueillies sur la période n’apportent pas d’élément nouveau concernant le signal relatif à cet effet. Ces cas d’hypertension artérielle continuent de faire l’objet d’une surveillance spécifique et sont partagés au niveau européen.

 

Devant tout symptôme évocateur d’une hypertension artérielle (malaise, céphalées, vertiges,…), un contrôle de la pression artérielle devra être envisagé pour une prise en charge médicale la plus précoce possible, si elle s’avère nécessaire.

 Myocardite/Péricardite

Au niveau européen, des cas de myocardite et de péricardite ont très rarement été signalés après la vaccination avec Comirnaty. Les cas sont principalement survenus dans les 14 jours suivant la vaccination, plus souvent après la deuxième dose et chez des hommes plutôt jeunes. Les données disponibles suggèrent que l’évolution de la myocardite ou de la péricardite après la vaccination est identique à l’évolution de la myocardite ou de la péricardite en général.

L’ANSM recommande à toute personne présentant des symptômes tels qu’un essoufflement (dyspnée), des douleurs dans la poitrine, des palpitations (battements cardiaques forts,) ou un rythme cardiaque irrégulier de consulter rapidement un médecin.

Au niveau européen sauf Grande Bretagne

https://www.adrreports.eu/fr/monitoring_EU.html

 

Si vous arrivez à trouver ces données….
Il faut être un sacré spécialiste pour les trouver ces informations sur ce site. Tout est fait pour que ce soit compliqué !!! ???
Merci 
Chloé Frammery !

https://www.heidi.news/explorations/complotistes-saison-2-que-sont-ils-devenus/de-rebelle-a-martyre-la-trajectoire-fulgurante-de-chloe-frammery

Nous invitons chaque visiteur, manifestant ou non, à faire la lumière sur les articles fournis et sourcés de notre site. C’est-à-dire que chacun de vous est capable de mettre en place une réflexion objective et sourcée, d’arguments permettant de comprendre où se trouve la vérité. Le bon sens commun étant mis à mal, nous comptons sur vous pour valoriser et véhiculer ce que les médias mainstream ont abandonné pour une propagande orchestrée.