Le Professeur Christian Perronne, médecin et professeur des universités-praticien hospitalier français est spécialisé dans les pathologies tropicales et les maladies infectieuses émergentes. Il a été président de la commission spécialisée « Maladies transmissibles » du Haut Conseil de la santé publique. Il est convoqué le 13 septembre prochain devant le conseil régional de l’ordre des médecins pour ses prises de position lors de la crise sanitaire sur le Covid et notamment très critique sur la politique de vaccination massive, imposée en France.
Nous regrettons cette convocation qui est une intimidation, et soutenons le professeur pour ses prises de position. Nous demandons au conseil de l’ordre de respecter la liberté de prescription des médecins conformément à l’article 8 (article R.4127- 8 du code de la santé publique)
« 
Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu’il estime les plus appropriées en la circonstance.

Il doit, sans négliger son devoir d’assistance morale, limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l’efficacité des soins.

Il doit tenir compte des avantages, des inconvénients et des conséquences des différentes investigations et thérapeutiques possibles. »


Descriptif de ce soutien à Christian Perronne

 

Mardi 13 septembre le Pr Christian Perronne est convoqué à 9h30 au conseil régional de l’ordre des médecins d’IDF 9 rue Borromée Paris 15ème.

Nous organisons un rassemblement pacifique de soutien afin de saluer son courage, son travail et son honnêteté scientifique. Au-delà de sa personne, ce seront toutes les personnes intègres et attaquées que nous soutiendrons en exprimant notre gratitude. 
 
Pour préserver la tranquillité et la concentration du Pr Perronne et de son avocat avant leur rendez-vous, nous souhaitons leur témoigner notre soutien par une présence calme et discrète. Quelques-uns d’entre nous portant une chasuble bleue informeront les arrivants de l’organisation et veilleront au bon déroulement de notre rassemblement.
 

Deux demandes d’autorisations de rassemblement ont été déposées en préfecture. 
Nous avons les accords écrits de la préfecture. 

– 1ère demande d’autorisation acceptée concerne l’accompagnement du Pr Perronne et son avocat au long du parcours entre la station de métro Volontaires, ligne 12 ( ≈ 194 rue de Vaugirard Paris 15ème) et le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins. Ils sortiront de la station de métro vers 8:45. Il faudra nous retrouver un peu avant 8:30 afin de nous organiser. Si nous sommes assez nombreux, si tout le monde est d’accord, nous pourrions faire une haie d’honneur sur ce parcours long de 200 mètres, si non, un simple accompagnement. La dispersion est recommandée à l’arrivée aux barrières qui bloqueront l’accès à la rue Borromée, afin d’éviter toute tension avec la police. De rester regroupés devant le Conseil de l’Ordre ou les barrières pourrait nous exposer à une verbalisation.

– 2ème demande acceptée concerne un rassemblement statique à 800 m de la rue Borromée, sur l’esplanade Jacques Chaban-Delmas, à la hauteur des n° 74 à 62 avenue de Breteuil (station métro Sèvre Lecourbe ligne 6) où le Pr Perronne nous rejoindra au sortir du Conseil de l’Ordre. Une sono est prévue pour des temps paroles et d’échanges. D’autres intervenants pourront prendre la parole : médecins et personnels suspendus, médecins convoqués, journalistes, avocats, artistes, etc … Si le temps le permet, nous pourrons pique-niquer ensemble. L’autorisation porte sur une durée allant de 10:00 à 15:00. Il faudra nous disperser un peu avant 15:00

Michel

 
Rassemblement organisé par ReinfoCovid Citoyens Paris,  Libertés 78, l’Union Fait La Force

Liberté-Vérité- souveraineté soutient cette manifestation majeure !


Soyons nombreux , de manière pacifique!

Pensons également aux soignants suspendus, aux pompiers et toutes les autres professions, qui se retrouvent dans la misère,  ceux-là qui ont eu ce courage exemplaire de refuser cette injection plus que douteuse.
Ces mesures de rétorsion d’une violence inouïe prises par les autorités gouvernementales et de santé montrent à quel point, il y a eu obligation vaccinale.
Mais pourquoi une telle obligation avec un produit expérimentale avec ARN messager ? Et le fameux principe de précaution ?
Il faudra rendre des comptes.

Comment, nous, le peuple, avons accepté ces mesures de rétorsion. Comment avons nous pu laisser faire ?
Parce que nous étions en sidération ? Ou par lâcheté, par indifférence ?
Cela interroge chacun d’entre nous…

Merci à ces belles personnes qui sauvent l’honneur de la Médecine, des professions de la Santé, et d’autres.
Merci.

D’ailleurs, cela pose la question: pourquoi les ARS?  Agences Régionales de Santé, Pourquoi les conseils de l’ordre des Médecins ? Comment peuvent ils ainsi abuser de leurs pouvoirs?
Ces responsables font ils partie de quelque obédience cachée, et donc plus que complices à l’oeuvre de ce plan monstrueux : le fameux Grand Reset ? La grande réinitialisation de l’humanité ? KESAKO ?