Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Bruno de Saint Chamas, ingénieur, ancien président d’ICHTUS.

1) Ichtus comme un poisson dans l’eau

– Inspiration des premiers chrétiens, tout aussi valable pour aujourd’hui
– Ordonner les priorités sociales et politiques
– En politique, celui qui gagne a-t-il raison ?
– Camus l’homme révolté, le serait plus encore aujourd’hui
– La révolte comme expression de la limite à ce que l’on peut supporter
– La mondialisation, comme le marxisme, sans vision anthropologique
– Déconstruire pour augmenter les opportunités de gains
– Le camp du bien et ses postures moralistes
– Le bonheur selon le chrétien

2) Analyse économique et anthropologique de la mondialisation à travers l’expérience d’entreprise

– Une carrière d’ingénieur : le réel impose toujours sa loi
– L’époque de l’excellence française
– Une start-up dans un garage à Boulogne, le travail valorisé
– Tout le contraire du management global, insensible à la dimension humaine du travail
– Robotisation des hommes
– Le management des universités américaines
– Le triomphe du capital sur le travail
– Une des grandes faiblesses du néolibéralisme : le juge de paix est la maximisation du profit
– Evocation de Simone Weil et de son expérience du travail
– Fondements de la doctrine sociale de l’Eglise
– Considération sur le principe de subsidiarité

3) Le travail et le revenu de base universel

– Effet de mode mais surtout d’opportunité
– Les puissants encore plus riches, les « manants » s’appauvrissent !
– Ne plus avoir de travail, c’est ne plus avoir de sens
– Même dans les cabinets conseil, la contestation se fait jour
– Le cas « fabless » (entreprise sans usine) : disparition de d’Alcatel
– Manants et immanents
– Le RBU, socle citoyen, aumône du Grand Reset ?
– Les trois valeurs du travail : objective, subjective et collective
– RBU : grande réinitialisation, un effet d’aubaine pour les immanents
– Les manants vont-ils se révolter ?
– Que changer, que conserver ?
– Dépasser la mesure financière de toute chose
– La revue « Permanences », un outil de résistance à la pensée unique contre l’effet TINA (There is no alternative)

Peut-on vivre dans ce monde sans en connaître l’intelligence créatrice (le Logos des chrétiens) ?

Tous ensemble, faisons peuple, les amis et résistons.
Liberté Résistance !.

Quand petit à petit, on se rend compte qu’une tyrannie sanitaire cache un nouveau faschisme : le fachisme ultra libéral ! Le fachisme du centre !
Qui aurait cru ?

Appel aux classes moyennes : réveillez vous ! Nous avons besoin de vous ! 
Réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard. Sans ceux que certains appellent les gueux, les classes laborieuses en fait, celles qui créent la vraie richesse, la plus-value, il n’y a plus de société! Et alors, Il n’y a plus de classe moyenne. 
Nous ne voulons pas croire au dédain de la caste pour les « classes laborieuses, les sans-dents, ceux qui ne sont rien.  » Ahhhhh….

Nous invitons chaque visiteur, manifestant ou non, à faire la lumière sur les articles fournis et sourcés de notre site. C’est-à-dire que chacun de vous est capable de mettre en place une réflexion objective et sourcée, d’arguments permettant de comprendre où se trouve la vérité. Le bon sens commun étant mis à mal, nous comptons sur vous pour valoriser et véhiculer ce que les médias mainstream ont abandonné pour une propagande orchestrée.