Avocat au barreau de Marseille, Me Heringuez défend un couple de restaurateurs qui, lors d’une journée de mobilisation et afin de montrer leur opposition aux obligations de fermeture dans le cadre des mesures sanitaires imposées par le gouvernement, avait reçu une vingtaine de clients dans leur établissement à Biarritz. Après signalement, la police avait évacué les personnes et les restaurateurs avaient été mis en garde à vue.

Leur procès qui devait se tenir un mois après, le 4 mars 2021, avait été renvoyé au 30 novembre 2021. La qualification de « mise en danger de la vie d’autrui » constituait le fondement des poursuites judiciaires. Cependant, au cours de l’audience, le parquet a abandonné les poursuites, reconnaissant que cette qualification pénale de mise en danger délibérée de la vie d’autrui ne pouvait pas tenir au regard des données scientifiques communes.

 

Pour leur défense, l’avocat fournit des rapports d’expertises de scientifiques reconnus pour leurs compétences. Ces nouvelles données remettent en cause la base scientifique des textes qui étaient visés par le parquet, notamment un décret du 29 octobre 2020 dans lequel la fermeture des commerces « non essentiels » avait été décidée, ce qui inclut les bars et les restaurants.

Nous invitons chaque visiteur, manifestant ou non, à faire la lumière sur les articles fournis et sourcés de notre site. C’est-à-dire que chacun de vous est capable de mettre en place une réflexion objective et sourcée, d’arguments permettant de comprendre où se trouve la vérité. Le bon sens commun étant mis à mal, nous comptons sur vous pour valoriser et véhiculer ce que les médias mainstream ont abandonné pour une propagande orchestrée.